Employés

You are here

Réseau des rivières du patrimoine canadien

 

Le réseau de rivières du Canada est vaste et diversifié. Les joyaux de ce réseau sont les rivières du patrimoine canadien, les balises de notre patrimoine naturel et culturel. Le programme national de conservation des rivières du Canada s’appelle le Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC). Ce réseau vise la protection et en même temps la promotion des rivières du patrimoine canadien, et cherche à assurer que les principales rivières du Canada sont gérées d’une manière durable. La désignation en tant que rivière du patrimoine canadien n’est pas aisément obtenue. Le processus est long et rigoureux. Des lignes directrices ont été établies afin d’assurer que les rivières mises en candidature correspondent aux critères de sélection et d’intégrité qui définissent les principales rivières du Canada. Il faut prouver que la rivière possède les valeurs naturelles, l’importance historique et le potentiel récréatif qui sont requis. Il faut également démontrer l’existence d’un solide appui du public et que des mesures suffisantes sont en place afin d’assurer la préservation de ces valeurs.

L’obtention d’une désignation à titre de rivière du patrimoine canadien est un processus en deux étapes. Au Nunavut, Parcs Nunavut travaille en étroite collaboration avec les collectivités afin de désigner des rivières qui correspondent aux critères du programme tout en respectant les objectifs des collectivités. Les candidatures des rivières sont soumises à la Commission des rivières du patrimoine canadien qui présente des recommandations au ministre fédéral responsable qui approuve la désignation uniquement si tous les critères du RRCP sont respectés. Pour être admissible, la candidature d’une rivière doit être accompagnée d’un plan de gestion ou d’une stratégie patrimoniale élaborée par le gouvernement qui présente la candidature. L’élaboration du plan de gestion ou de la stratégie patrimoniale s’appuie sur un processus de consultation et une prise de décision par consensus. Toutes les mesures de protection appliquées aux rivières du patrimoine canadien dépendent des lois et des règlements en vigueur, et respectent les droits des Autochtones, des collectivités, des propriétaires fonciers privés et des autres intervenants.

Les quatre rivières du patrimoine existantes ou proposées offrent de vastes possibilités de loisirs en pleine nature. Des groupes de partout dans le monde viennent y pagayer pour y vivre des sensations fortes dans leurs eaux vives et profiter de la beauté et de la paix de leur environnement sauvage. L’expérience sportive et d’aventure en rivière est l’un des nombreux attraits du territoire.

Alimentées par des bassins hydrographiques en majorité intacts, les rivières du Nunavut irriguent quelques‑unes des aires de nature sauvage les plus isolées de la planète. Leurs rives sont arpentées par d’immenses troupeaux de caribous et des bœufs musqués qui semblent issus tout droit de la préhistoire et de la grande époque glaciaire. Le faucon pèlerin, le faucon gerfaut, la buse pattue et l’aigle royal nichent sur les falaises surplombant les affleurements rocheux découpés par les eaux. Dans les zones de plus faible courant, d’innombrables huards, oies, cygnes et canards se nourrissent, et nichent dans les lacs et étangs voisins. Les prédateurs – renards, loups, carcajous, ours grizzlis et ours blancs - chassent sur les versants des rivières ou, à l’occasion, se jettent à l’eau pour capture du poisson.

Les rivières du Nunavut ont accueilli des Inuit qui remontaient les vallées pour traquer les grands troupeaux de caribous et les chasser de leur kayak, aux points traditionnels de traversée. Exploitant les pierres trouvées sur place pour ériger des structures utiles à la chasse ou à un séjour confortable, ces occupants ont laissé des traces encore bien visibles. Parmi elles figurent des caches servant à stocker de la viande ou du poisson séché ainsi que des rangées de cairns, érigés le long des crêtes, qui poussaient les caribous effarouchés vers des caches en forme de croissant (taluit) ou attendaient, tapis, des chasseurs munis d’arcs et de flèches.

Aujourd’hui encore, en été, certains Inuit arpentent les rivières de l’arrière‑pays pour chasser le caribou ou cueillir des petits fruits. Occupant des campements traditionnels, ces hommes et femmes profitent d’un précieux répit du quotidien affairé de leur collectivité. À l’exemple de leurs ancêtres, ils se mettent à l’écoute de la terre et renouent avec l’expérience paisible du contact avec la nature. Au fil des siècles, les rivières ont également constitué des voies d’accès vers les contrées intérieures du Nunavut. En hiver, elles ont favorisé les déplacements dans des secteurs non cartographiés; en été, elles ont permis aux explorateurs de parcourir le Nord en canot ou en embarcation. Ainsi, pour des voyageurs comme Samuel Hearne, Franklin et les frères Tyrrell, les cours d’eau ont servi de voies d’accès pour l’exploration minérale, le développement de l’industrie de la fourrure ou encore la recherche du passage du Nord-Ouest et des voies menant à la côte de l’océan Arctique.

De nos jours, le Nunavut attire de nouveaux voyageurs, venus du monde entier, qui viennent y apprécier la richesse de la nature et admirer toute la beauté d’une terre inaltérée. En raison de la richesse de leur patrimoine naturel et culturel, trois rivières du Nunavut — la Thelon, la Kazan et la Soper — ont déjà été intégrées au Réseau des rivières du patrimoine canadien. La candidature d’une quatrième rivière, la Coppermine, a été présentée, et les promoteurs du dossier s’affairent à répondre à toutes les exigences menant à une désignation officielle, prévue pour 2008. La Thelon, la Kazan, la Soper et la Coppermine sont des rivières de premier plan qui, toutes, ont joué un rôle capital dans l’épanouissement de la culture inuite au fil des siècles.

Pour de plus amples renseignements au sujet des rivières canadiennes du patrimoine  situées au Nunavut, veuillez cliquer sur les liens qui suivent: 

Rivière patrimoniale Kazan

Rivière patrimoniale Soper

Rivière patrimoniale Thelon et Sanctuaire de la faune Thelon

Rivière patrimoniale Coppermine (proposée)

Cliquez sur le lien pour plus d’information au sujet des parcs et des endroits spéciaux du Nunavut

Rivières patrimoniales du Nunavut

Exploration des parcs et des endroits spéciaux du Nunavut

Cliquez sur le lien pour plus d’information au sujet des rivières patrimoniales du Canada

Réseau des rivières du patrimoine canadien