Employés

You are here

Ressources

La Division de la faune possède une vaste gamme de ressources. Vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessous afin de consulter les ressources dans les catégories suivantes :

Guide de sécurité à l'intention de l'exploitant faunique du Nunavut

Le Guide de sécurité à l'intention de l'exploitant faunique du Nunavut procure à l'exploitant d'une ressource ou aux membres d'une collectivité au Nunavut des renseignements sur les maladies des espèces sauvages ainsi que des directives permettant de consommer et de manipuler certaines espèces touchées d'une maladie.

Ce projet représente un effort de collaboration entre le Centre canadien coopératif de la santé de la faune (CCCSF) et le ministère de l'Environnement du gouvernement du Nunavut. Ces organismes travaillent ensemble pour surveiller la santé des populations fauniques au Nunavut. Nous espérons que ce Guide constituera un outil utile pour rassembler les agents de conservation, les organisations de chasseurs et de trappeurs (OCT), les membres de la collectivité ainsi que les chercheurs spécialistes de la faune pour leur permettre de partager leurs connaissances et leurs observations sur les diverses espèces fauniques du Nunavut.

Des exemplaires du Guide ont été expédiés à toutes les OCT et à tous les bureaux de la Protection de la faune au Nunavut. Dans le but de faire connaître ce guide à votre collectivité et d'entamer un dialogue sur la santé de la faune dans votre région, vous pouvez y organiser un atelier sur le thème de la santé de la faune et de la sécurité de l'exploitant faunique.

Pour le moment, le Guide n'est offert qu'en anglais (voir ici). Pour cette première phase du projet sur le Guide de sécurité à l'intention de l'exploitant faunique du Nunavut, notre objectif est de faire un essai-pilote du Guide. Nous l'avons diffusé dans toutes les collectivités du Nunavut dans l'espoir de recevoir des commentaires et des suggestions que nous pourrons incorporer dans les prochaines éditions du Guide. Grâce à un dialogue permanent avec les collectivités locales, nous souhaitons également pouvoir profiter des connaissances locales et inuit pour enrichir le Guide. Nous prévoyons faire traduire la prochaine édition en inuktitut, en inuinnaqtun et en français.

Souhaitons que le Guide de sécurité à l'intention de l'exploitant faunique du Nunavut s'avère utile et informatif.

 

Prendre des précautions contre les ours au Nunavut

Voici certaines des précautions que vous pouvez prendre contre les ours au Nunavut.

1 Signalez sans tarder la présence d'un ours dans votre collectivité au bureau de conservation et à l'organisation de trappeurs et de chasseurs de votre localité.

Grâce à une intervention immédiate et agressive face à la présence d'un ours dans le village ou à proximité, celui-ci risque moins d'avoir accès aux denrées des habitants et sera moins tenté de revenir sur les lieux. Les agents de conservation disposent d'un matériel plus efficace pour éloigner les ours qu'un simple fusil ou une carabine pour tirer un coup d'avertissement.

2 Le contact avec les humains engendre l'accoutumance!

Ne tolérez pas la présence d'un ours à proximité de votre localité.

3 Il peut être tentant d'observer un ours qui pénètre dans votre localité ou qui s’approche du dépotoir; mais, dès qu'on s'approche d'un ours pour le photographier ou l'observer, il risque de s'habituer à la présence humaine. Une fois que l'ours est habitué au contact avec les humains, il ne perçoit plus de danger, ce qui l'encourage à s'approcher du village plus souvent.

4 Ne laissez pas de nourriture ou de déchets dans les endroits où l'ours peut y avoir accès.

Si vous devez garder de la nourriture à l'extérieur, utilisez un contenant solide doté d'un bon couvercle.  Lorsque l'ours peut avec accès à de la nourriture dans un village ou à proximité, il y voit essentiellement une récompense pour sa témérité, ce qui l'encourage à s'approcher des humains et de leurs structures. Dès lors, l'ours continue de rechercher de telles sources de nourriture.

5 Ne laissez pas de carcasses d'animaux dans le village ou à proximité.

Renseignez-vous auprès de votre organisation de trappeurs et de chasseurs ou de votre agent de conservation pour déterminer un endroit approprié pour vous débarrasser ou de vos carcasses ou pour les jeter. Un site de rejet des carcasses bien situé peut en fait éloigner les ours du village.

6 Songez d'avance à ce que vous pourriez faire face à un ours.

Ainsi préparé, vous risquez moins de céder à la peur et de paniquer et vous augmentez vos chances de prendre de bonnes décisions. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de réagir à la présence d'un ours, consultez votre agent de conservation ou votre organisation de trappeurs et de chasseurs.

7 Demeurez vigilant et surveillez les enfants.

Pendant la saison de migration des ours, il est conseillé de surveiller les enfants lorsqu'ils jouent à l'extérieur et de les accompagner dans leurs déplacements entre la maison, l'école, et les autres lieux qu'ils fréquentent à l'intérieur de la localité.

8 Ne vous mêlez pas de participer aux efforts déployés pour effaroucher un ours.

N'intervenez pas si vous détectez la présence d'un ours, à moins de posséder de l'expérience en la matière ou de disposer du matériel nécessaire pour l'éloigner. Les témoins qui tentent d'intervenir mettent leur vie en danger non pas seulement à cause de l'ours, mais aussi à cause des mesures prises pour l'éloigner. Des gens se trouvant au mauvais endroit et au mauvais moment peuvent aussi nuire aux manœuvres des intervenants et obliger ces derniers à éliminer l'animal.