Employés

You are here

Faits intéressants

 

Introduction
Démarrer du bon pied
Sept étapes pour aider à démarrer votre entreprise

1. Évaluation honnête de vos capacités
2. Identification des clients potentiels
3. Mise en place d’un réseau de soutien
4. Création officielle
5. Installations et personnel
6. Rédaction d’un plan d’affaires
7. Financement de l’entreprise

Fonctionnement à long terme
Annexes
Coordonnées
Faits intéressants

 

Faits intéressants

Ce que vous devez savoir

  • L’élaboration d’une stratégie de marketing peut permettre à une entreprise de concentrer ses ressources limitées sur les meilleures occasions d’affaires qui s’offrent à elle pour augmenter les ventes et obtenir un avantage concurrentiel durable.
  • L’embauche de personnel pour exécuter le travail que vous ou votre partenaire pourriez accomplir ajoute à vos coûts et diminue votre profit. Versez-vous d’abord un salaire, et procédez à une embauche uniquement lorsque vos activités commerciales exigeront la présence d’employés supplémentaires.
  • Iqaluit compte environ 25 pour cent de la population du Nunavut, mais possède environ la moitié de toutes les entreprises du territoire.
  • Nous connaissons tous des concepts inuit ayant servi de fondement à des entreprises rentables pour d’autres, notamment le kayak et certains types de vêtements. Les entreprises peuvent utiliser les marques de commerce et les brevets pour protéger leur propriété intellectuelle. Pour plus d’information à ce sujet, visitez le site de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada à l’adresse http://opic.gc.ca.
  • Malgré les défis, la création d’entreprises au Nunavut a augmenté de 50 pour cent depuis 1999. Cela reflète le désir des entrepreneurs inuit et non inuit de participer à la croissance économique rapide du Nunavut.
  • Il existe au Nunavut des créneaux offrant des possibilités intéressantes dans certaines industries, notamment l’exploitation minière, les arts et l’artisanat, le tourisme, la pêche, le transport et la vente au détail. Trouvez votre créneau, puis explorez de quelle manière votre entreprise pourra se démarquer auprès de ses clients.
  • Le risque est inhérent à l’exploitation d’une entreprise, ce qui rend le succès d’autant plus satisfaisant. Puisqu’il n’existe aucune garantie de réussite de l’entreprise - la possibilité que votre entreprise perde de l’argent est toujours présente. Vous réduisez le niveau de risque en faisant vos recherches et en surveillant étroitement vos dépenses et vos finances.
  • La fidélité des clients est le comportement qu’ils présentent en effectuant des achats répétés. Si les clients reçoivent un bon service et un produit de qualité, ils vont probablement continuer à faire des affaires avec vous dans le futur.
  • Les agents de développement économique (ADE) sont une source utile d’information et de soutien pour les entreprises locales, et l’une des premières personnes à qui vous devriez parler de votre idée d’entreprise. Les agents de développement économique sont situés dans toutes les collectivités du Nunavut, habituellement au bureau de hameau. Consultez la liste des coordonnées à l’Annexe C pour y trouver l’ADE de votre collectivité.
  • Le chapitre 24 de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut stipule que « Le gouvernement du Canada et le gouvernement territorial prennent des mesures raisonnables visant à appuyer et à aider les entreprises inuit, conformément aux dispositions du présent chapitre, pour qu’elles puissent faire concurrence aux autres entreprises en vue de l’obtention des marchés de l’État. » Les entreprises qui sont admissibles en vertu du chapitre 24 sont inscrites au Registre des entreprises inuit de NTI.
  • Votre plan d’affaires deviendra obsolète au gré de l’évolution et du développement de votre entreprise. Assurez-vous de le tenir à jour. Cela est important en cas de besoin de financement supplémentaire pour un projet d’expansion, mais c’est aussi une bonne façon de mesurer vos réussites et vos défis, et d’adapter vos objectifs en fonction de ce que vous avez appris.

Dans les faits

  • Plusieurs services aux entreprises sont offerts uniquement en anglais, ce qui peut s’avérer frustrant pour les propriétaires d’entreprises du Nunavut qui souhaitent travailler en langue inuit. La plupart des services en lignes, les institutions bancaires et les ministères du gouvernement fédéral offrent des services uniquement en anglais ou en français.
  • Les entreprises ont besoin de services et de soutien qui ne sont pas facilement disponibles dans de nombreuses collectivités du Nunavut. Ces services comprennent notamment les fournitures de bureau et les services de comptabilité, mais surtout les services bancaires.
  • Selon les estimations, le nombre d’entreprises par tranche de population de 1000 personnes est de 21 au Nunavut, bien inférieur à la moyenne canadienne de 35. Qu’est-ce que cela nous enseigne ? Premièrement, ces statistiques montrent que le démarrage d’une entreprise au Nunavut est difficile, mais qu’il existe d’autre part de nombreuses possibilités de croissance pour les entreprises dans le territoire.
  • Les coûts de main-d’œuvre sont généralement plus élevés au Nunavut qu’ailleurs au Canada. Le coût élevé de la vie au Nunavut contribue, en partie, aux salaires plus élevés. Les entreprises au Nunavut sont en concurrence avec le gouvernement, les organisations inuit et de grandes sociétés d’exploitation des ressources qui paient des taux horaires supérieurs afin d’attirer des travailleurs qualifiés.
  • La population du Nunavut n’est pas très élevée, et de ce fait représente un bassin de clientèle peu élevé pour les entreprises locales. Il est nécessaire d’exporter pour atteindre un plus grand marché, ce qui entraîne des coûts élevés de transport et de communications. Le développement du commerce électronique a aidé certaines entreprises du Nunavut à joindre un plus grand nombre de clients à l’extérieur du territoire.
  • Au Nunavut, il est difficile de trouver des institutions ou des individus prêts à investir dans votre entreprise ou à fournir du soutien et des conseils financiers. En l’absence d’épargne personnelle ou d’établissements de crédit dans les collectivités, il est difficile pour de nombreuses petites entreprises d’obtenir du financement. Le manque de possibilités de financement complique la vie des entrepreneurs locaux souhaitant matérialiser leurs idées d’affaires.
  • Le Nunavut est l’un des endroits d’affaires les plus dispendieux au Canada. Les tarifs d’électricité commerciaux, les coûts d’assurance et les coûts de transport sont les plus élevés au Canada.
  • Selon les estimations, le nombre d’entreprises par tranche de population de 1000 personnes est de 21 au Nunavut, bien inférieur à la moyenne canadienne de 35. Un tel rassemblement d’entreprises est typique des grands centres urbains du Canada. Toutefois, en raison de la structure décentralisée du gouvernement du Nunavut et des grands projets privés de développement des ressources à proximité d’autres collectivités, les entrepreneurs situés à l’extérieur d’Iqaluit ont de nouvelles possibilités de la croissance pour leurs entreprises.
  • La fidélité des clients est le comportement qu’ils présentent en effectuant des achats répétés. Si les clients reçoivent un bon service et un produit de qualité, ils vont probablement continuer à faire des affaires avec vous dans le futur.
  • Être dans les affaires exige la tenue d’une comptabilité quotidienne ! Vous devez tenir des registres complets de vos transactions financières, y compris les détails et les copies des factures et des reçus, des paiements de factures, du registre de paye et des relevés bancaires.

Conseils

  • N’oubliez pas que votre réseau fonctionne pour vous ! Ne craignez pas de poser beaucoup de questions. Vous devez être à l’aise avec tous les aspects de votre entreprise.
  • Faites vos devoirs ! Plus vous en savez au sujet de vos clients plus il sera facile d’offrir les produits ou les services appropriés et d’élaborer des stratégies pour améliorer le service à la clientèle.
  • Assurez un suivi étroit de vos taxes et impôts ! Beaucoup d’entrepreneurs se sont heurtées à de graves problèmes parce qu’ils n’ont pas effectué le suivi adéquat des taxes et des impôts qu’ils devaient payer. Si vous n’êtes pas certains de la marche à suivre, communiquez avec l’Agence du revenu du Canada, ou embauchez un comptable ou un commis-comptable pour vous aider.
  • Le Centre de service aux entreprises du Canada offre de l’aide pour démarrer une entreprise par le biais du site « Avant de lancer son entreprise » qui est accessible en ligne à l’adresse www.canadabusiness.ca/eng/page/3422/. Vous pouvez communiquer avec le bureau du Nunavut au 1-877-499-5199 pour obtenir de l’aide. Vous pouvez également consulter un autre excellent guide de démarrage d’une entreprise sur le site Web de la Banque de développement du Canada à https://www.bdc.ca/en/articles-tools/start-buy-business/start-business/p....   
  • Lorsque vous parlez affaires, vous parlez un nouveau langage composé de nombreuses expressions particulières. Ce guide comprend, à l’annexe B, un glossaire de plusieurs expressions accompagnées de leurs définitions.
  • La recherche, la planification et l’honnêteté envers soi sont les bases d’une entreprise prospère. Ne vous trompez pas en pensant que vous savez tout dès le départ.
  • Ciblez des objectifs réalistes. Rêvez grand, mais commencez petit. Les attentes irréalistes sont une cause fréquente d’échec d’une entreprise.
  • Rédigez le résumé de votre plan d’affaires en dernier, après avoir rédigé toutes les autres sections. Rédigez un texte qui captera l’intérêt du lecteur. Si les lecteurs sont intéressés, ils voudront en apprendre davantage et seront plus susceptibles de travailler avec vous.
  • Le site Web d’Industrie Canada et le site Web de l’Association des banquiers canadiens présentent des sources potentielles de financement pour les petites entreprises. Vous pouvez consulter le site www.cba.ca/fr/consumer-information/45-small-business-services/474-small-....
  • Vous pouvez toujours planifier une expansion, mais ne le faites pas tant que vous n’avez pas la certitude que vos revenus peuvent couvrir les frais d’exploitation supplémentaires. Laissez vos revenus de ventes dicter vos projets d’expansion, et non uniquement vos rêves.
  • Ciblez des objectifs réalistes. Rêvez grand, mais commencez petit. Les attentes irréalistes sont une cause fréquente d’échec d’une entreprise.
  • Profitez de la technologie et tenez-vous à jour dans ce domaine. Utiliser les médias sociaux pour réduire vos coûts publicitaires.