Employés

You are here

Les ministres de l’Énergie et des Mines sont d’avis que l’amélioration de la compétitivité et de la durabilité de l’environnement sont les facteurs clés du développement des ressources naturelles

14 août  2018 

COMMUNIQUÉ

Les ministres de l’Énergie et des Mines sont d’avis que l’amélioration de la compétitivité et de la durabilité de l’environnement sont les facteurs clés du développement des ressources naturelles

14 août 2018 — Iqaluit (Nunavut)

Pour marquer la fin de la Conférence des ministres de l’Énergie et des Mines (CMEM) qui s’est tenue au Nunavut, les ministres de l’Énergie et des Mines du Canada ont convenu aujourd’hui de prendre les mesures nécessaires pour accroître la compétitivité du pays dans ces secteurs en réduisant les obstacles à l’investissement, en favorisant la diversification des marchés et en améliorant l’efficacité et la rapidité des procédures réglementaires. À cette fin, le gouvernement du Canada continuera de travailler avec les provinces et les territoires ainsi qu’avec ses partenaires pour que le processus d’examen réglementaire soit efficace, renforce la compétitivité économique et assure le maintien d’un environnement durable.

Comptant déjà pour 17 % du PIB, 47 % de nos exportations de marchandises et plus de 1,8 million d’emplois en 2017, notre secteur des ressources naturelles est bien placé pour apporter encore plus de prospérité à l’avenir. Grâce au développement de technologies innovantes, il peut continuer de tracer la voie à une économie propre et renforcer l’avantage concurrentiel dont jouit le pays. L’excellence de l’industrie canadienne ainsi que les contributions du Canada à une prospérité durable démontrent que la protection de l’environnement et la croissance économique vont de pair.

Rassemblés sous le thème Relier les communautés et les ressources, les dirigeants autochtones et les associations de l’industrie se sont joints aux ministres pour discuter d’enjeux clés tels que le rôle de l’énergie et de l’exploitation minière dans la croissance de notre économie, l’importance vitale de la compétitivité et de la certitude pour l’exploitation durable de nos ressources naturelles, le besoin d’infrastructures essentielles pour l’exploitation des ressources naturelles et la vitalité économique durable au Canada, particulièrement dans le Nord, ainsi que la promotion de partenariats et l’inclusion des peuples autochtones dans l’économie des ressources naturelles. Les participants ont également bénéficié d'une présentation sur l’état des secteurs canadiens de l’énergie et des mines ainsi que des propositions préliminaires à l'étude par la Table de stratégies économiques des ressources de l’avenir.

Les ministres se sont engagés à explorer de nouvelles possibilités de collaboration fédérale, provinciale et territoriale pour réaliser nos objectifs commerciaux, ouvrir de nouveaux marchés pour nos ressources naturelles et tirer parti des technologies et des innovations canadiennes, notamment sur la scène internationale. Aux yeux du monde, l’étiquette « Fabriqué au Canada » est une indication de développement durable, qui accroît encore plus notre avantage concurrentiel.

Les ministres ont discuté des progrès réalisés dans le cadre d’initiatives particulières en lien avec la Stratégie canadienne de l’énergie, adoptée par le Conseil de la fédération, ainsi qu’avec le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Tout en respectant les rôles et les responsabilités de chaque gouvernement, la collaboration s’est orientée vers les projets en efficacité énergétique tels que des normes resserrées et harmonisées pour les électroménagers et les équipements, l’adoption de codes du bâtiment à consommation énergétique nette zéro et une plus grande transparence concernant la consommation d’énergie au moyen de l’étiquetage des immeubles, des habitations et des installations industrielles. Elle soutient également des projets visant à améliorer les infrastructures électriques partout au Canada par la modernisation du réseau, la réduction de la dépendance au diesel pour la production d’électricité dans les localités nordiques, isolées et éloignées ainsi que le développement et l’adoption de technologies novatrices. De plus, des représentants du Conseil Génération Énergie ont présenté aux ministres une vision d’un avenir énergétique prospère et durable sur le plan environnemental.

Les ministres ont souligné l’importance de la coopération fédérale, provinciale et territoriale existante dans les secteurs énergétique et minier, notamment pour les initiatives visant à faire progresser les partenariats avec les peuples autochtones, l’innovation, l’intégrité et la confiance du public, le développement des infrastructures, la croissance inclusive et la coopération internationale. Dans le cadre de discussions avec des dirigeants autochtones, des femmes oeuvrant dans le secteur des ressources naturelles et d’autres spécialistes, les ministres ont également souligné la nécessité de tenir compte de la diversité des points de vue des Canadiens en matière de développement, d’exploitation et de réglementation des ressources naturelles.

De plus, les ministres ont discuté d’une vision et d’un document faisant l’état de la situation qui guideront l’élaboration du nouveau Plan canadien pour les minéraux et les métaux (PCMM), qui doit être lancé au début de 2019 et qui reposera sur un important engagement et une vaste analyse. Tout en respectant le rôle et les responsabilités de chaque gouvernement ainsi que leurs priorités, le Plan favorisera l’établissement d’une industrie des minéraux et des métaux concurrentielle et durable, qui mise sur les réalités économiques actuelles et futures, reconnaît les atouts régionaux, accroît la participation des Autochtones et fait du Canada le chef de file de l’industrie minière.

S’inspirant de la CMEM 2017, les ministres ont discuté de l’importance de la diversification des marchés énergétiques et miniers au Canada, des défis actuels de la relation commerciale entre le Canada et les États-Unis, et du lien crucial entre commerce, emploi et croissance économique. Ils se sont également engagés à examiner plus avant les possibilités de collaboration pour les provinces et les territoires entourant les discussions et les efforts internationaux liés à l’énergie et aux mines.

Les ministres ont remercié l’honorable ministre David Akeeagok, l’honorable ministre Jeannie Hakongak Ehaloak et le peuple du Nunavut pour leur accueil chaleureux et cette conférence réussie.

Relier les communautés aux ressources est une façon de relayer et d’amplifier l’avantage concurrentiel du Canada et la durabilité de l’environnement, laquelle demeurera au coeur des préoccupations des ministres de l’Énergie et des Mines du Canada dans leurs préparatifs en vue de leur réunion de 2019, en Colombie-Britannique.

Citations :

« Le Canada se démarque dans un monde de plus en plus à la recherche de ressources minérales, métalliques et énergétiques produites de manière durable. Compte tenu de la croissance de la demande mondiale de ressources produites de façon durable, le Canada doit continuer de miser sur cet avantage naturel afin d’assurer notre compétitivité sur les marchés mondiaux. »

Amarjeet Sohi
Ministre des Ressources naturelles du Canada


« Le Nunavut possède de vastes ressources renouvelables et non renouvelables, mais nos écosystèmes arctiques sont vulnérables aux changements climatiques. Si nous voulons que notre territoire soit sûr pour les générations à venir, les gouvernements de tous les niveaux doivent s’engager dans la gestion responsable des ressources. Les membres des collectivités nordiques, éloignées et isolées du Canada bénéficieront des retombées socio-économiques de la mise en valeur responsable et durable des ressources. »

David Akeeagok
Ministre du développement économique et des transports du Nunavut

« Le fort leadership dont ont fait preuve les participants à cette conférence incite à réaliser les engagements pris dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Le fait de favoriser des efforts nationaux coordonnés afin d’affronter les défis liés aux infrastructures dans les communautés nordiques éloignées ou isolées partout au Canada et au Nunavut permettra de favoriser de bons résultats. »
Jeannie Ehaloak
Ministre de l’environnement et ministre responsable de la Société d’énergie Qulliq

Toutes les délégations sont parvenues à une entente à l’exception des gouvernements de l’Ontario et de la Saskatchewan.

-30-

Renseignements :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
343-292-6100
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca

Alexandre Deslongchamps
Directeur des communications
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
343-998-1533
Alexandre.Deslongchamps@canada.ca

Matthew Illaszewicz
Gestionnaire des communications
Ministère du Développement économique et des Transports
Gouvernement du Nunavut
867-975-7818
millaszewicz@gov.nu.ca

Daniel Pimentel
Directeur de la Division des politiques, de la planification et de la législation
Ministère de l’Environnement
Gouvernement du Nunavut
867-975-7749
dpimentel@gov.nu.ca