Employés

You are here

Forum international sur l’ours polaire

09 décembre 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour publication immédiate

Forum international sur l’ours polaire

IQALUIT, Nunavut (9 décembre 2013) – Le gouvernement du Nunavut est ravi que les intérêts des Inuit aient joué un rôle important lors des discussions internationales concernant la conservation et la gestion de l’ours polaire qui se sont déroulées en Russie la semaine dernière.

« C’est l’une des premières fois où les connaissances écologiques traditionnelles ont été officiellement reconnues sur la scène internationale, en tant que source d’information dans l’orientation des décisions relatives à la gestion de l’ours blanc, » a déclaré le premier ministre Peter Taptuna. « Cela m’encourage beaucoup de voir que nos partenaires internationaux ont souscrit à nos efforts de valorisation de la perspective inuit quant à la conservation de l’ours blanc. »

Des représentants du gouvernement du Nunavut, notamment le ministre de l’Environnement Johnny Mike, se sont rendus en Russie en tant que membres de la délégation canadienne qui participait au forum international sur l’ours polaire qui s’est tenu à Moscou la semaine dernière. Le forum commémore le 40e anniversaire de la signature de l’Accord sur la conservation des ours blancs (polaires) en 1973.

Les cinq pays de l’Arctique (Canada, Norvège, Danemark (Groenland), Russie, États- Unis) ont signé l’Accord sur la conservation des ours blancs 1973 et ont la responsabilité commune de la gestion des 19 populations d’ours blancs mondiales. L’Accord établit le cadre de coordination internationale des mesures de conservation visant à protéger l’ours blanc et son habitat circumpolaire et à favoriser la hausse du nombre d’ours blancs et la faire passer de son point le plus bas d’environ 10 000 bêtes dans les années 1960 à environ 25 000 aujourd’hui.

Les ministres et autres délégués des cinq nations signataires, ou « états de l’aire de répartition », se sont rencontrés la semaine dernière pour réaffirmer leur engagement envers l’accord de 1973 et échanger sur de nouvelles stratégies qui puissent contribuer à régler de futurs problèmes de gestion tels que le changement climatique, le commerce illégal et la croissance du développement des ressources. Les parties ont signé une déclaration mise à jour reconnaissant la nécessité d’une coopération internationale et soulignant le rôle important de l’ours polaire au mieux-être social et culturel des peuples autochtones de l’Arctique.

« J’aimerais exprimer mes plus sincères remerciements à la Fédération de Russie pour avoir accueilli cet événement important et à nos collègues du Canada et aux délégués des pays arctiques voisins pour leur dévouement continu envers la gestion responsable de l’ours blanc, » de dire le ministre Mike. « Les ours blancs ne reconnaissent pas de frontières politiques. Nous avons une responsabilité commune en matière de gestion efficace et durable de la population mondiale d’ours blancs. »

Le gouvernement du Nunavut et ses partenaires, incluant Environnement Canada, Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), Nunavut Tunngavik Inc. (NTI), le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, la Société Makivik et le gouvernement du Nunatsiavut, demeurent engagés envers la gestion efficace de l’ours blanc.

Renseignements aux médias :

Tyler Ross
Gestionnaire par intérim des communications Ministère de l’Environnement tross1@gov.nu.ca
867 975-7720

###