Employés

You are here

COVID-19 : Mise à jour du GDN - 14 décembre 2020

14 décembre 2020 

COVID-19 : Mise à jour du GDN - 14 décembre 2020

Compte rendu du premier ministre :

Bonjour. Aujourd’hui, le Nunavut compte neuf nouveaux cas de COVID-19, tous à Arviat.

Le Nunavut dénombre 49 cas actifs de COVID-19. Le nombre total de personnes suivies à ce jour est de 5377. Le nombre de personnes toujours en observation est de 642. À présent, 207 Nunavummiut se sont rétablis du virus.

Alors que nous planifions la distribution du vaccin de Moderna sur l’étendue du territoire, je souhaiterais que tous les Nunavummiut prennent le temps de se renseigner sur ce que cela signifie et pourquoi ce vaccin est sûr et efficace. Je suis bien conscient des informations erronées propagées et des craintes autour du vaccin.

Il s’agit là de notre meilleure protection contre la COVID-19 et les essais réalisés ont été exhaustifs et approfondis.

Je peux vous assurer que, lorsque notre tour viendra, ma famille et moi-même recevrons le vaccin. Ce vaccin pourrait être la lumière au bout du tunnel. Une fois de plus, je vous exhorte à faire votre part en vous faisant vacciner afin d’aider le Nunavut et de nous aider dans la lutte contre la COVID-19.

Continuez à vous laver les mains et à porter des masques, mais aussi à limiter les rassemblements et votre cercle autant que possible. Restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien. Je vous souhaite santé et quiétude.

  

Compte rendu de l’administrateur en chef de la santé publique :

Bonjour. La semaine dernière nous avons annoncé que le Nunavut recevra le vaccin de Moderna au cours du premier trimestre de 2021. Le vaccin est actuellement en voie de recevoir l’approbation de Santé Canada. Le territoire recevra suffisamment de doses pour vacciner 75 % de sa population adulte.

Alors que nous nous préparons à son arrivée, j’aimerais saisir cette opportunité pour dire un mot sur le développement du vaccin, le calendrier de son arrivée dans le territoire et les préparatifs visant à s’assurer qu’une fois dans le territoire, il sera administré en toute sécurité et en temps opportun à l’ensemble des Nunavummiut.

Les gens m’ont demandé si le vaccin était sécuritaire. C’est bien le cas. J’en ai la conviction compte tenu du travail rigoureux qui a abouti à son développement. De manière générale, les vaccins de mRNA sont en cours de développement depuis plus de vingt ans. Les essais cliniques de Moderna uniquement ont rassemblé 30 000 participants issus d’une population très variée.

Par ailleurs, le Canada a un processus d’approbation de vaccin très minutieux qui garantira la sécurité du vaccin.

Généralement, nous devons attendre plusieurs mois entre les étapes de développement pour plus de fonds et de ressources, ce qui ralentit le processus. Cependant, le type de coopération globale dont nous avons été témoins ainsi que les efforts massifs déployés dans le but de mettre à disposition les ressources financières, humaines et technologiques nécessaires ont permis à plusieurs étapes de se produire simultanément tout en assurant sa sécurité, à chacune de ses étapes.

Notre planification de la distribution du vaccin est en cours et les travaux de préparation à l’arrivée du vaccin ont déjà été effectués. Les fournitures telles que les seringues, les aiguilles, les tiges d’alcool et autres articles nécessaires pour l’administration du vaccin sont déjà disponibles dans le territoire.

Deux congélateurs de qualité médicale fournis par l’Agence de la santé publique du Canada sont arrivés en fin de semaine et permettront d’augmenter notre capacité de stockage à Iqaluit et à Rankin Inlet.

Même si nous savons qu’au cours des trois premiers mois de 2021 nous recevrons suffisamment de vaccins pour couvrir 75 % de la population adulte, nous ne savons cependant pas comment les livraisons seront programmées. C’est en gardant tout cela à l’esprit que nous élaborons des plans en fonction de différents scénarios. Par exemple, si nous recevons une petite qualité de doses au début de janvier et que nous ignorons quelle qualité arrivera en février ou la date à laquelle elle arrivera, nous adopterons une approche très ciblée en vaccinant tout d’abord les personnes présentant un risque de complications liées à la COVID-19 plus élevé.

Dans une situation où nous avons un approvisionnement limité au début, les centres des aînés, les résidents d’établissements de soins de longue durée ainsi que le personnel y travaillant recevront le vaccin en premier. En revanche, si nous recevons suffisamment de vaccins dès janvier, nous pourrions considérer les cliniques de vaccination massive afin de vacciner autant d’adultes que possible.

Indépendamment de la stratégie choisie, d’ici la fin du mois de mars nous aurons reçu suffisamment de vaccins pour couvrir 75 % de la population adulte du Nunavut. Ce qui est primordial pour nous, dans l’approche du Nunavut, c’est d’être flexible et d’avoir un plan pour divers scénarios.

Tout au long de ce processus, il est important de garder à l’esprit que les réalités propres au Nunavut demandent une approche adaptée et une grande expérience en matière de distribution et d’administration des vaccins dans le contexte du Nord.

Notre personnel possède cette expérience et comprend les défis auxquels nous sommes confrontés. Ce n’est pas la première fois que nous devons agir rapidement et en toute sécurité dans des conditions uniques. En effet, chaque année, des campagnes de vaccination dans tout le territoire viennent avec leur lot de défis logistiques. Pendant la pandémie d’influenza A (H1N1), nos équipes ont réussi à planifier et à déployer dans les délais prescrits des campagnes de vaccination sur toute l’étendue du territoire. Cette autre campagne de vaccination ne fait pas exception.

Je voudrais enfin demander aux Nunavummiut de faire preuve de patience et plus important encore, d’utiliser des sources d’information fiables lorsqu’ils se renseignent sur le vaccin et sur toute autre initiative de la santé publique. Je comprends que certaines informations sont nouvelles tout comme l’était la COVID-19 il y a peu de temps. Toutefois, ensemble, à l’aide de faits basés sur la science et des informations issues de sources fiables, nous avons fait évoluer notre connaissance sur le virus et adopté les mesures nécessaires pour nous protéger ainsi que les membres de nos familles et de nos communautés.

Merci.

 

Dans le cadre des efforts du gouvernement du Nunavut (GDN) pour lutter contre les risques de la COVID-19, les ministères du GDN mettent en place les mesures suivantes :

Services du ministère de la Santé

Pour les dernières nouvelles et des ressources concernant la COVID-19 au Nunavut, consultez le site : https://www.gov.nu.ca/health/information/covid-19-novel-coronavirus

Pour de l’information sur les dernières mesures sanitaires, consultez le site : https://www.gov.nu.ca/fr/sante/information/lapproche-du-nunavut.

 

État des cas de la COVID-19 : 14 décembre

Total de cas confirmés Total de cas actifs Total de cas rétablis Total de personnes suivies Personnes encore en observation
256 49 207 5377 642

Statistiques sur les cas communautaires de la COVID-19 : 14 décembre

Localité

Cas confirmés de COVID-19 (hier)

Cas confirmés de COVID-19 (aujourd’hui)

Variation du nombre de cas (+/-) par rapport au jour précédent

Total de cas rétablis

Total de cas actifs

Arviat 205 214 9 165 49
Whale Cove 21 21 0 21 0
Rankin Inlet 19 19 0 19 0
Sanikiluaq 2 2 0 2 0
TOTAL  247 256 9 207 49

Statistiques relatives aux tests par localité en date du : 14 décembre

Localité 

Tests positifs

Tests négatifs

Arviat 214 899
Whale Cove 21 144
Rankin Inlet 19 251
Sanikiluaq 2 189
TOTAL  256 1483

Personnes en isolement : 205

Total (tous les lieux d’isolement de santé)

 

Type de voyageur

Personnes en isolement en date du 13 déc.

Pour raisons médicales

184

Personnes du public

321
emti 8
Total 513

Sommaire des rapatriements :

Date de départ

Nbre de voyageurs des lieux d’isolement

12 déc. 4
13 déc. 0
14 déc. 65
15 déc. 18
16 déc. 71
Total 161

Demandes des travailleurs essentiels :

En date du 11 décembre, on a recensé 10 043 demandes de voyage, dont 4719 de la part de travailleuses et travailleurs essentiels.

État de la demande

# %

Approuvée (comprend les travailleurs essentiels ou non)

6472 67.1%

Refusée

285 2.8%

En attente

232 2.3%

Zone de déplacements commune (approuvées)

2784 27.7%
Total 10043 100%

 

 

Services du ministère des Services communautaires et gouvernementaux

Services modifiés :

Les demandes d’entrée dans le territoire relatives aux projets de construction ou de voyage dans le territoire pour ces projets peuvent être courriellées à CPHOconstructionrequests@gov.nu.ca.

Travailleurs/travailleuses de la construction ayant achevé la période d’isolement : 2 248.

 

 

Services du ministère de l’Éducation

Services modifiés :

Examens menant à l’obtention d’un diplôme

Les examens menant à l’obtention d’un diplôme pour les élèves du Nunavut seront facultatifs pour le reste de l’année scolaire 2020-2021.

Afin d’assurer le meilleur choix possible pour chaque élève, la décision sera prise en consultation avec les parents et les tuteurs(trices) des élèves. Les formulaires de consentement de janvier 2021 ont été envoyés à toutes les écoles le 11 décembre 2020.

Les élèves souhaitant passer leur examen de janvier 2021 devront remplir le formulaire de consentement et le remettre à leur principal dès que possible. Les élèves qui souhaitent passer leur examen et qui ne sont pas satisfaits de leur note d’examen ne seront pas en mesure de présenter une demande d’exemption après la date d’examen.

Les élèves qui ne souhaitent pas passer leur examen obtiendront une exemption automatique et leur note du cours équivaudra à 100 % de leur note finale.

Les élèves souhaitant poursuivre des études postsecondaires sont encouragés à passer en revue les critères d’admission du programme pour lequel ils se portent candidats et ne pas passer l’examen pourrait avoir un impact sur leur admission.

 

 

La santé des Nunavummiut est une responsabilité partagée! Rappelez-vous : lavez vos mains et les surfaces utilisées, pratiquez l’éloignement social, suivez les conseils des professionnels de la santé et restez à la maison si vous êtes malade.