Employés

You are here

Les premiers ministres de l’Ouest mettent l’accent sur les soins de santé et la reprise économique

15 juin 2021

Pour diffusion immédiate

Le 15 juin 2021

Les premiers ministres de l’Ouest mettent l’accent sur les soins de santé et la reprise économique

Les premiers ministres de l’Ouest se sont réunis virtuellement aujourd’hui pour discuter des plans de réouverture, de la vigueur de la reprise économique et de la santé des Canadiens de l’Ouest et du Nord.

Les premiers ministres de l’Ouest ont fait remarquer qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour faire progresser la réconciliation partout au Canada, et ils réaffirment avec force leur engagement à accomplir ce travail en collaboration avec les peuples autochtones et tous les Canadiens. La confirmation de la présence de dépouilles sur le site de l’ancien pensionnat indien de Kamloops, sur le territoire de la Première Nation Tk’emlúps te Secwépemc, nous rappelle que les traumatismes multigénérationnels découlant des pensionnats n’appartiennent pas au passé : ils continuent d’affliger les peuples autochtones aujourd’hui. Les premiers ministres se tiennent respectueusement aux côtés de l’ensemble des peuples autochtones.

Les premiers ministres de l’Ouest s’engagent à écouter, à apprendre et à soutenir de manière significative les Autochtones dans leur démarche de guérison. Les premiers ministres reconnaissent que seuls de solides partenariats entre les communautés autochtones et les gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral permettront cette guérison.

Les premiers ministres ont été profondément attristés par la récente attaque islamophobe à London, en Ontario, et ont réaffirmé collectivement qu’une telle haine n’a pas sa place au Canada.

Soins de santé

La pandémie de COVID-19 a démontré l’importance cruciale de systèmes de santé solides et durables. Le financement fédéral ponctuel lié à la pandémie a été utile, mais la stabilité de nos systèmes de santé est un défi à long terme. Le financement à court terme ne met pas nos systèmes sur une voie durable et ne facilite pas non plus les décisions de financement stratégique qui sont nécessaires à la gestion à long terme de nos systèmes.

Les premiers ministres de l’Ouest demandent une fois de plus au gouvernement fédéral de rééquilibrer le partenariat de financement de la santé en fournissant un financement durable et à long terme au moyen du Transfert canadien en matière de santé (TCS). Il y a six mois, en décembre 2020, le premier ministre a reconnu que le gouvernement fédéral devait augmenter sa part du financement de la santé par l’intermédiaire du TCS, et il s’est engagé à avoir des discussions à ce sujet avec les premiers ministres provinciaux. Le moment de tenir ces conversations est arrivé. Il sera essentiel d’établir un partenariat de financement plus équilibré à long terme pour soutenir un rétablissement durable après la pandémie, notamment en réduisant les temps d’attente, en s’attaquant aux importants retards dans les diagnostics et les chirurgies, et en répondant aux besoins sanitaires des Canadiens, non seulement pendant cette pandémie, mais aussi pour les années à venir.

Les premiers ministres de l’Ouest réitèrent l’appel unanime des provinces et des territoires en faveur d’une augmentation immédiate et permanente du TCS afin d’atteindre et de maintenir une part fédérale de 35 % des dépenses de santé des provinces et des territoires.

Les premiers ministres de l’Ouest ont discuté de la prévalence croissante des problèmes de santé mentale et de toxicomanie dans l’Ouest canadien et de la nécessité de réagir à cette crise. La pandémie de COVID-19 a aggravé ces problèmes, et les premiers ministres reconnaissent l’incidence de la pandémie sur la santé mentale des Canadiens, et la nécessité de faire davantage pour mieux faire connaître les services et réduire la stigmatisation liée aux demandes d’aide. Les premiers ministres soulignent la série de balados du Conseil de la fédération intitulée Pratiques prometteuses, qui vise à faire connaître les innovations en matière de santé mentale et de toxicomanie et à réduire la stigmatisation de la maladie mentale dans chaque administration.

Reprise économique

Les premiers ministres de l’Ouest ont discuté de l’importance d’assurer un meilleur accès aux marchés pour les biens, les services et les ressources du Canada, y compris les produits énergétiques, et du rôle crucial que le secteur de l’énergie jouera dans la reprise économique. Les premiers ministres de l’Ouest ont fait part de leurs préoccupations concernant les graves problèmes d’acheminement des produits vers les marchés nationaux et internationaux. Ils conviennent de l’urgence d’achever rapidement les grands projets d’infrastructure énergétique, de transport et autres, tout en tenant compte des effets sur l’environnement et en maintenant des normes élevées en matière de consultation des Autochtones et de participation du public.

Les premiers ministres de l’Ouest ont reconnu l’importance et le rôle des corridors économiques pour ce qui est d’améliorer l’accès aux marchés, de soutenir la reprise économique et de veiller à ce que les Canadiens reçoivent la pleine et juste valeur de leurs ressources naturelles. Ils ont discuté de la nécessité d’avoir des corridors économiques pancanadiens, d’assurer l’accès aux marchés étrangers et aux ports en eau vive, et de parvenir à une résolution des différends. Les premiers ministres ont réaffirmé leur soutien à la ligne 5, qui constitue un lien essentiel entre le Canada et les États-Unis, et demandent à l’État du Michigan de travailler avec Enbridge pour résoudre le différend relatif à cette ligne.

Pour soutenir les corridors économiques qui desserviront l’Ouest canadien, les premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de s’associer aux provinces et aux territoires de l’Ouest et d’assurer une répartition équitable du nouveau financement fédéral dans le cadre du Fonds national des corridors commerciaux dans le budget de 2021 pour les projets prioritaires de l’Ouest.

Les premiers ministres de l’Ouest ont souligné les investissements fédéraux récents et permanents dans les infrastructures. Ils encouragent la poursuite de la collaboration et des partenariats afin de combler les lacunes de longue date en matière d’infrastructure. Les infrastructures d’importance nationale, comme les ports, les routes, les aéroports, le logement, les télécommunications, les pipelines, les corridors de transport d’électricité et les infrastructures communautaires, ont un lien direct avec la croissance économique. Il sera important de veiller à ce que tous puissent participer à la reprise économique et à ce que les avantages de cette reprise soient partagés à grande échelle, notamment avec les populations autochtones.

Les premiers ministres de l’Ouest ont réaffirmé la nécessité d’accroître les investissements fédéraux, de donner aux provinces et aux territoires la souplesse nécessaire pour déterminer leurs propres priorités, de rationaliser les processus d’approbation, de simplifier l’administration et l’établissement de rapports et de favoriser une collaboration significative. Ces améliorations sont essentielles pour relancer l’économie, créer des emplois et faire en sorte que les provinces et les territoires puissent répondre à leurs besoins et à leurs priorités en matière d’infrastructure.

Les premiers ministres de l’Ouest demandent à nouveau au gouvernement fédéral de soutenir l’échange de crédits d’émission au-delà des frontières internationales et de collaborer avec les provinces et les territoires pour élaborer une approche stratégique en vue de fixer définitivement les règles énoncées à l’article 6 de l’Accord de Paris. Il s’agit notamment de veiller à ce que les réductions résultant des mesures prises par les provinces et les territoires soient pleinement prises en compte, notamment en reconnaissant les exportations et les pratiques d’exploitation durables des industries canadiennes qui ont déjà été mises en oeuvre.

Les premiers ministres de l’Ouest ont discuté de la menace que représentent les changements climatiques pour l’environnement naturel, la santé et la sécurité publiques, les infrastructures et l’économie. Ils ont discuté des possibilités de tirer parti du financement fédéral pour le climat et la reprise économique afin de bâtir une économie plus forte, plus propre et plus compétitive dans l’Ouest canadien. Les provinces et les territoires continueront de travailler à l’élaboration de plans de lutte contre les changements climatiques qui répondent à leurs besoins et à leurs priorités locales et qui contribuent aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du Canada.

Personne-ressource pour les médias :

Cate Macleod
Attachée de presse du premier ministre Savikataaq
867-975-5059
cmacleod@gov.nu.ca