Employés

You are here

Intervenante en services correctionnels I

Groups: 
Justice
Collectivité: 
Iqaluit
Numéro de référence: 
05-504411
Type d’emploi: 
indéterminé
Statut syndical: 
Ce poste est régi par la convention du Syndicat des employés du Nunavut
Salaire: 
78 493 $ par an (42 heures/semaine)
Indemnité de vie dans le Nord: 
78 493 $ par an (42 heures/semaine)
Un logement subventionné du personnel est prévu pour ce poste
Closing Date: 
02 mars 2018

(L’emploi du féminin pour désigner des personnes n’a d’autre fin que celle d’alléger le texte.)

Il s’agit d’un poste de nature très délicate. Ainsi, une vérification satisfaisante du casier judiciaire et l’aptitude à travailler auprès de personnes vulnérables sont requises.

Le ministère de la Justice a établi qu’en raison de l’obligation de protéger le droit à la vie privée des détenues, il considère comme une exigence professionnelle réelle que la personne occupant ce poste soit une femme.

Relevant de la directrice de l’établissement, l’intervenante en services correctionnels est responsable de la supervision des détenues et doit faire en sorte que celles-ci bénéficient d’un milieu de détention sûr et sécuritaire, dans le respect des directives, tout en favorisant leur réhabilitation et leur réinsertion grâce à la planification et la gestion de cas.   De plus, dans le cadre de ses fonctions, l’intervenante en services correctionnels de niveau I relève de l’intervenante en services correctionnels de niveau II en service pour la distribution des tâches. La titulaire du poste doit participer aux programmes de l’établissement et les orienter, en plus d’offrir des services de gestion de cas aux détenues.

Ce poste est situé au centre correctionnel pour femmes d’Iqaluit au Nunavut.  La titulaire est l’une de deux intervenantes en services correctionnels et travaille par postes de rotation en tout temps.  L’intervenante en services correctionnels. Elle participe à la supervision d’une à dix femmes incarcérées au centre.  Elle est en tout temps responsable des dossiers de deux à cinq détenues.

Pour réussir au poste d’intervenante en services correctionnels II, les candidates doivent posséder les qualifications suivantes : un diplôme de secondaire, des compétences en informatique, de bonnes aptitudes pour la communication écrite et verbale, de solides habiletés interpersonnelles, une sensibilité et une conscience interculturelles.

La capacité à communiquer en inuktitut ou inuinnaqtun ainsi que la connaissance de la gestion de cas ou des services correctionnels sont considérés comme des atouts importants pour ce poste.

Les qualifications devant être acquises au cours de la période de probation de six mois portent sur : le système de gestion de l'évaluation du risque que présente le délinquant - Évaluation primaire du risque (ORAMS-PRA), la capacité d’appliquer et d’interpréter l’outil LS/CMI (Level of Service/Case Management Inventory), une bonne compréhension des politiques et procédures correctionnelles, la connaissance du SIMDUT (Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail), l’intervention non violente en cas de crise, la prévention du suicide, la certification en secourisme et RCR, et l’obtention d’un permis de conduire de classe 5.

Les langues officielles du Nunavut sont l’inuktut, l’anglais et le français. La connaissance de la langue, des communautés, de la culture et du territoire inuits ainsi que de l’Inuit qaujimajatuqangit est aussi un atout.

Une combinaison jugée acceptable d’études, de connaissances, d’expériences, d’aptitudes et de compétences satisfaisant aux exigences du poste pourrait être prise en considération.

  • Le gouvernement du Nunavut souscrit au principe d’un effectif plus représentatif afin de mieux comprendre les besoins des Nunavummiut et de mieux les servir. La priorité est accordée aux bénéficiaires de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut.
  • Les candidats qui désirent profiter de la politique de priorité d’embauchage du Nunavut doivent clairement indiquer qu’ils y sont admissibles.
  • Pour certains postes, l’embauche est permise sous réserve que s’il existe un casier judiciaire, il soit jugé acceptable. Le fait de posséder un casier judiciaire n’élimine pas d’emblée l’étude du dossier d’un candidat.
  • Vous pouvez obtenir les descriptions de poste par télécopieur ou courrier électronique ou sur le site Web.
  • Nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus pour une entrevue.
Contact: 
Ministère des Finances (Iqaluit)

Gouvernement du Nunavut
C. P. 1000, succursale 430, Iqaluit (Nunavut) X0A 0H0
Téléphone : 867 975-6222
Sans frais : 1 888 668-9993
Télécopieur : 867 975-6220
Courriel : gnhr@gov.nu.ca
www.gov.nu.ca/finance