Employés

You are here

L’approche du Nunavut

table des matières

 


 Vivre avec la COVID-19

L’Approche du Nunavut a été élaborée pour nous permettre de relever les défis posés par la pandémie avec une approche prudente et réfléchie. Actuellement, le gouvernement du Nunavut (GN) n’a aucune urgence de santé publique en vigueur. Le GN et l’administrateur en chef de la santé publique (ACSP) ont déterminé que le territoire peut gérer la COVID-19 sans avoir recours aux pouvoirs prévus dans le cadre d’une urgence de santé publique.

À l’heure actuelle, 90 pour cent des Nunavummiut ont accès à un vaccin sûr et efficace qui offre une protection éprouvée contre la maladie grave et la mort en raison de la COVID-19.

Les options d’autotest offertes sur le territoire et les deux années d’éducation signifient que les Nunavummiut ont maintenant plus d’outils pour se protéger contre la COVID-19.

Ensemble, ces facteurs donnent aux Nunavummiut la capacité de gérer les risques liés à la COVID-19 sans que le gouvernement du Nunavut n’ait à intervenir au-delà des services de soins de santé standards. À l’avenir, on demandera aux Nunavummiut de prendre des précautions personnelles pour réduire les risques respiratoires. Pour plus de renseignements sur la façon dont le Nunavut ira vers un retour à la vie normale malgré la maladie à coronavirus 2019, prière de lire L’approche du Nunavut pour avancer en temps de COVID-19.

Changements et annonces

Dans certains cas, des urgences de santé publique locales pourront être déclarées si des éclosions mettent trop de pression sur les centres de santé. Des mesures sanitaires publiques plus strictes pourront être mises en vigueur en raison de nouveaux variants contre lesquels les vaccins ne sont pas efficaces. En pareille situation, les Nunavummiut seront avisés au moyen de mises à jour publiées sur le site Web et les réseaux sociaux du GN, lors d’un point de presse et par le truchement d’un avis de la santé publique.

Foire au questions

Pourquoi est-il sécuritaire de lever l’urgence sanitaire et les mesures de santé publique?
Des vaccins sont mis à la disposition des Nunavummiut de plus de cinq ans et des options de tests sont offertes dans toutes les collectivités. Aussi, notre connaissance est plus grande quant à la manière d’évaluer et de gérer nos risques personnels d’attraper et de transmettre la COVID-19. Ces outils nous permettent maintenant de gérer le virus comme nous le ferions pour d’autres maladies transmissibles, comme la grippe. 

Pourquoi le gouvernement du Nunavut ne divulgue-t-il plus les données sur les vaccins et les cas? Ces données seront-elles encore accessibles au public? 
L’urgence sanitaire nous permet de divulguer les données sur le nombre de cas de COVID-19 pour protéger la santé publique. Puisque nous passons à une gestion de la COVID-19 dans un contexte de conditions sanitaires différentes, les communications seront limitées à ce qui est requis en vertu de la Loi sur la santé publique. Par exemple, en cas de besoin de déclarer une éclosion, cela sera fait publiquement. Nous continuerons de divulguer les données sur les cas au gouvernement du Canada. 

Comment le public saura-t-il si la COVID-19 pose des risques si le GN ne divulgue plus les chiffres? 
À l’instar des autres maladies transmissibles et infectieuses (p. ex., la grippe), il y a toujours des risques. Il est important pour les Nunavummiut de rester vigilants pour réduire les risques d’attraper la COVID-19. Cela veut dire qu’il faut être vacciné, porter un masque, pratiquer une bonne hygiène, et rester à la maison lorsqu’on est malade. 

Existe-t-il un risque que l’urgence de santé publique et les mesures sanitaires soient restaurées? 
Certains cas pourront nous obliger à déclarer des urgences sanitaires locales si des éclosions mettent tellement de pression sur le système de santé que des mesures sanitaires deviennent alors nécessaires. Nous évaluerons également le besoin de mesures en nous fondant sur des facteurs tels que les nouveaux variants contre lesquels les vaccins s’avèrent inefficaces. 

Est-il sécuritaire d’envoyer mes enfants à l’école? 
Oui. Envoyer les enfants à l’école est sécuritaire. Mais comme pour tous les Nunavummiut, il est important de gérer les risques. Il faut être vacciné et rester à la maison, lorsque malade. 

Pourquoi les personnes atteintes de COVID-19 n’ont-elles plus à s’isoler? 
Les Nunavummiut ont des outils, comme les vaccins et deux ans d’éducation du public pour leur permettre de gérer les risques posés par la COVID-19. Nous demandons à chaque personne qui est malade de faire sa part et de protéger sa collectivité en restant à la maison. En cas de symptômes ou de résultats positifs à la COVID-19, prière d’appeler le service d’écoute téléphonique en composant 975-8601 ou 1 888 975-860. Si vous être déclaré positif ou pensez être atteint de COVID-19 et que vous êtes non vacciné ou partiellement vacciné (moins de deux doses), il est recommandé de rester à la maison pendant 10 jours. Si vous êtes entièrement vacciné, il est recommandé de rester à la maison pendant 7 jours. De plus, toute personne à risque élevé d’exposition à la COVID-19 doit se soumettre à une autosurveillance pendant 14 jours après avoir été en contact.

Je travaille dans une mine, puis-je entrer dans une collectivité du Nunavut? 
Il n’existe actuellement aucune restriction publique empêchant de voyager dans le Nunavut, y compris entre les mines et les collectivités. Veuillez contacter votre employeur directement pour des questions concernant des politiques particulières à la COVID-19 pouvant être en vigueur dans un site minier du Nunavut, y compris pour les exigences de port du masque et de vaccination sur les lieux.  

- retour au début -

 


 Masques 

Les masques ne sont plus obligatoires pour le public, mais les entreprises privées peuvent continuer à exiger du personnel et des clients le port du masque.
Jusqu'à nouvel ordre, le GN exigera le port de masques dans tous les établissements de santé, les établissements pour personnes agées et Akausisarvik.
Les masques sont facultatifs dans les écoles, ainsi que sur les lieux de travail du GN.


Bien que le port du masque ne soit plus obligatoire, il est toujours recommandé à toute personne qui ne se sent pas bien et qui ne peut rester à la maison.

Foire aux questions

Dois-je quand même porter un masque? 
Le port du masque n’est plus obligatoire dans les endroits publics. Cependant, il est recommandé de le porter si vous ne vous sentez pas bien et qu’il vous est impossible de rester à la maison. Les masques aident à réduire la transmission de la COVID-19. 

Cliquez ici pour consulter les consignes sur la façon de porter le masque : Comment utiliser un masque?

Mon employeur exige encore le port du masque, quand puis-je m’attendre à la fin de cette mesure?
Les politiques sur le port du masque sont à la discrétion des employeurs

back to top -

 


  Vaccination 

Tout Nunavummiut de six mois et plus peut recevoir un vaccin contre la COVID-19. Actuellement, le Nunavut propose :

  • Le vaccin Spikevax de Moderna pour les Nunavummiut de 6 mois et plus;
  • Le vaccin à ARN messager Comirnaty de Pfizer-BioNTech pour les personnes de 5 ans et plus. 

Veuillez consulter notre page sur les vaccins contre la COVID-19 pour en savoir plus sur chaque vaccin.  

 

retour au début -

 


 Traitement

Un traitement est offert contre la COVID-19. Le PaxlovidMC est un médicament antiviral à prise orale qui est efficace pour réduire les risques d’hospitalisation découlant de la COVID-19.

Ce qu’il faut savoir :  

  • Il est offert dans toutes les collectivités.  
  • Il convient aux adultes de 18 ans et plus qui sont à risque élevé de détérioration pour leur santé.  
  • Le traitement doit commencer dans les cinq jours suivant l’apparition de symptômes. 
  • Le traitement consiste à prendre trois pilules, 2 fois par jour, pendant 5 jours. 

 
Si vous obtenez un résultat positif à la COVID-19 ou croyez y avoir été exposé et que vous êtes asymptomatique, appelez la Téléassistance COVID-19 pour vérifier si vous êtes admissible au traitement par le Paxlovid. La ligne Téléassistance COVID-19 demeurera en service de : de 10 h à 18 h HNE. 1 888 975-8601 

Foire aux questions 

Comment le traitement contre la COVID-19 fonctionne-t-il? 
Le PaxlovidMC est un médicament antiviral pour le traitement de la COVID-19 légère administré par voie orale aux adultes de plus de 18 ans considérés être comme étant à risque plus élevé maladie grave. Lorsqu’amorcé dans les cinq jours de l’apparition des symptômes, il est efficace pour réduire les risques d’hospitalisation ou d’évacuation médicale découlant de la COVID-1. Un traitement complet de PaxlovidMC consiste en 3 pilules, 2 fois par jour, pendant 5 jours. 

Existe-t-il un traitement pour les enfants?
Actuellement, le seul traitement antiviral contre la COVID-19 autorisé par Santé Canada est pour les adultes.

retour au début -

 


 Trousses de tests rapides          

Les tests antigéniques rapides pour la COVID-19 sont un outil qui nous aide à détecter la maladie au sein de nos collectivités. Bien qu’ils soient faciles à utiliser et donnent des résultats rapidement, ils ne sont pas parfaits. 

Ces autotests ne sont pas aussi fiables que d’autres méthodes de tests. Un test négatif ne signifie pas nécessairement que vous n’avez pas la COVID-19, notamment si vous présentez des symptômes similaires à ceux de la COVID-19 ou si vous avez été en contact étroit avec une personne positive à la COVID-19. C’est pourquoi, au Nunavut, un autotest négatif n’est pas suffisant pour changer les recommandations d’isolement. 

Les test rapides ne sont pas recommandés si vous présentez des symptômes. Ne pas réutiliser les tests. Il faut les jeter après l’usage. Prière de prendre note que le fluide utilisé dans les autotests est nocif et qu’il ne doit pas être consommé ni entrer en contact avec la peau.

Il existe de nombreuses marques d’autotests et, bien qu’ils soient faciles à utiliser et ne nécessitent pas l’assistance d’un fournisseur de soins de santé, il est important de suivre les instructions qui accompagnent le test que vous utilisez pour obtenir des résultats précis. Prêtez une attention accrue à la manière de prélever l’échantillon et au temps d’attente nécessaire avant de lire les résultats.

Ne pas suivre les étapes correctement, y compris une attente trop courte ou trop longue avant de lire le résultat du test, peut mener à un mauvais résultat. Remarque : une ligne à peine visible demeure un résultat positif. 

Si votre test est positif, appelez la ligne de Téléassistance COVID-19 au 1 888 867-8601. N’appelez pas le centre de santé, l’unité de santé publique ou l’hôpital. Ne vous rendez pas à l’hôpital, au centre de santé ou à l’unité de santé publique, à moins d’une urgence ou de symptômes trop graves pour être pris en charge par vous-même. 

Si votre test n’est pas valide, assurez-vous d’avoir bien suivi les instructions et recommencez le test. 

Changements et annonces :  

Prière de noter que les changements ou les annonces liés aux vaccins au Nunavut seront faits sur cette page Web, sur les réseaux sociaux du GN, et par le truchement d’un avis de la santé publique ou d’un communiqué de presse.

Foire aux questions 

Où puis-je me procurer un autotest? 
Des quantités limitées d’autotests antigéniques rapides pour la COVID-19 sont à la disposition des Nunavummiut dans les magasins du Nord. Pour le moment, les autotests ne sont pas offerts dans les centres de santé, les unités de santé publique, l’hôpital ou les bureaux du gouvernement du Nunavut. Northmart annoncera la disponibilité et la distribution des tests. 

Prière de consulter la fiche d’information pour plus de renseignements quant au moment où passer un test : Autotest antigénique rapide pour la COVID-19 

 

- retour au début -


  Déplacements 

Déplacements par avion 

À compter du 20 juin 2022, le vaccin contre la COVID-19 ne sera plus exigé pour prendre place à bord d’un vol domestique au Canada. Il en sera de même pour les vols du Canada à destination d’autres pays, où il ne sera plus nécessaire de présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19. Cependant, l’obligation de présenter une preuve de vaccination ou un test préalable valide demeurera en place pour entrer au Canada. 

Les personnes qui prennent un vol pour se déplacer d’une localité à l’autre à l’intérieur du Nunavut n’auront plus à se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19.

Le port du masque demeurera obligatoire.

Prière de consulter COVID-19 : Monter à bord d’avions et de trains au Canada.

Déplacements en bateau ou en motoneige  

Il n’existe actuellement aucune restriction pour les déplacements dans le Nunavut, y compris entre les mines et les localités. Les personnes qui comptent voyager à l’extérieur du Nunavut (p. ex., au Québec) ont la responsabilité de vérifier les exigences en matière d’entrée pour leurs déplacements.  

Changements et annonces  

Prière de noter que les annonces et les changements liés aux restrictions de voyage propres au Nunavut seront transmis dans cette page web et les réseaux sociaux du gouvernement du Nunavut de même que par avis de la santé publique ou communiqués de presse.  

Foire aux questions

Y a-t-il des exigences en matière de dépistage pour les localités du Nunavut?
Étant donné la suspension de l’obligation de vaccination pour les voyages domestiques et internationaux, l’exigence de dépistage pour les localités éloignées n’est plus en vigueur. Le gouvernement du Canada poursuivra son travail en collaboration avec les localités, les groupes autochtones, les provinces et territoires ainsi que les exploitants afin de soutenir les localités éloignées pendant l’évolution de la pandémie.

Dois-je porter le masque à bord de l’avion?
Oui; à l’heure actuelle, le masque demeure obligatoire pour toute la durée du vol, sauf pour de brèves périodes (pour manger ou boire), et ce, dans les avions soumis à la règlementation fédérale.

Est-ce que même si je n’ai pas eu le vaccin, je suis admissible à une évacuation sanitaire par avion si jamais c’était nécessaire? 
Oui. 

Est-ce que les personnes qui viennent dans les localités du Nunavut à bord de paquebots de croisière sont vaccinées?
Oui; en raison de la nature particulière de ce type de transport, où les personnes ont des contacts étroits pour de longues périodes, la vaccination contre la COVID-19 demeure obligatoire pour les personnes qui travaillent et voyagent à bord de navires de croisière.

Pour d’autres détails sur la règlementation se rapportant aux navires de croisière, consulter le site web du gouvernement fédéral : https://voyage.gc.ca/voyage-covid/voyage-restrictions/navires-croisiere.

Puisque le Canada n’exige aucune preuve de vaccination contre la COVID-19 pour prendre un vol international, cela signifie-t-il que je peux entrer au Canada sans avoir reçu ce vaccin?
Cette modification n’a aucune incidence sur les mesures frontalières en vigueur. Pour entrer au Canada, il faut encore présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19, sinon présenter un test préalable valide, se soumettre à un test de dépistage les jours 1 et 8 de l’arrivée et se placer en quarantaine pendant 14 jours. Pour d’autres renseignements, veuillez consulter le site web du gouvernement fédéral au https://voyage.gc.ca/voyage-covid.

Quiconque compte voyager dans d’autres pays a la responsabilité de vérifier les exigences en matière d’entrée pour ses déplacements. 

retour au début -

 


 Comment obtenir une preuve vaccinale?

Une preuve vaccinale peut être obtenue en faisant parvenir un courriel à : vaccineexemptions@gov.nu.ca. Par ailleurs, les personnes qui ont un accès limité à Internet peuvent faire leur demande en se présentant à leur centre de santé local, au centre de santé publique d’Iqaluit ou à l’hôpital général Qikiqtani.

Les personnes non vaccinées ou sans preuve vaccinale doivent se soumettre à un test de dépistage de COVID-19 à l’aéroport avant de monter à bord de l’avion. Prenez note qu’à l’heure actuelle, les personnes qui se déplacent à partir d’une localité autre qu’Iqaluit ne sont assujetties à aucune exigence de dépistage.

Les normes et les exigences nationales sont sujettes à changement. Nous rappelons également aux Nunavummiut qu’il faut se renseigner sur les mesures sanitaires et les exigences fédérales en matière de preuve de vaccination avant de voyager.

- retour au début -


Téléassistance COVID-19  

La Téléassistance COVID-19 est en service de 10 h à 20 h. Avant d’appeler, prière de lire cette page pour voir si les renseignements dont vous avez besoin s’y trouvent. 

La Téléassistance : 975-8601 ou 1-888-975-8601


Quand appeler :  

  • Pour des questions d’ordre général sur la COVID-19
  • Pour des questions à propos des symptômes, de l’isolement, et des recommandations d’autosurveillance 
  • Après avoir obtenu un résultat positif à la COVID-19
  • Pour toutes les questions liées à la COVID-19 (avec votre consentement verbal, l’infirmière pourra vous soumettre à un dépistage pour déterminer votre admissibilité au traitement). 
  • Pour des questions sur les déplacements auxquelles cette page n’a pas répondu.  

Rappelez-vous, si vous avez besoin d’aide en cas d’urgence, appelez ou rendez-vous à votre hôpital ou à votre centre de santé locaux.  Ce n’est pas toujours simple de voyager en pleine pandémie. Il faut tenir compte de la règlementation fédérale sur les voyages, de la preuve vaccinale, des tests rapides et des mesures sanitaires.

- retour au début  -